Comment dégonfler et affiner ses jambes ?

list Dans: Compléments alimentaires Le: favorite Frappé: 61

Une femme sur deux est concernée par la rétention d’eau. Souvent localisé au niveau des membres inférieurs, ce phénomène entraine une prise de poids réelle, parfois du jour au lendemain. Pour s’affiner, nous conseillons de privilégier une alimentation riche en actifs drainants et veinotoniques !

La rétention d’eau beaucoup de femmes connaissent à des degrés divers. Une fois écartées les causes pathologiques, insuffisance rénale ou veineuse, ce phénomène est sans danger pour la santé mais entraine une gêne et surtout un gonflement inesthétique des jambes façon « poteau ». Cette rétention peut avoir plusieurs origines qui souvent se cumulent affirme le DR Ariel Toledano, phlébologue.

  • D’abord une fragilité capillaire : des vaisseaux sanguins poreux laissent passer l’eau dans les tissus et ne la réintègrent pas. Ce phénomène est accentué si le système lymphatique est lui aussi défaillant.

  • Ensuite les bouleversements hormonaux telle la grossesse ou la ménopause qui entrainent une hypersensibilité au niveau des parois des veines. Certains paramètres accentuent le phénomène comme les variations hormonales liées au cycle menstruel ou la chaleur. 

  • Enfin le surpoids : « le gras emprisonnant l’eau, il peut favoriser sa rétention dans les cellules » poursuit le DR Toledano

Comment l’hygiène de vie peut être un levier pour dégonfler des jambes lourdes ?

  • L’alimentation peut être une solution a privilégier : 3 il faut jouer sur la qualité plutôt que la quantité, en supprimant les aliments qui favorisent la rétention et privilégier ceux qui drainent et améliorent le retour veineux.

  • Les plantes sont aussi un outil incontournable : en contribuant à resserrer les tissus veineux, fluidifier le sang et booster le fonctionnement des organes de l’élimination, certains actifs font la différence pour évacuer l’eau en excès » affirme Caroline Gayet, diététicienne, phytothérapeute et conseillère en herboristerie.

Par exemple l’hibiscus qui resserre votre système veineux : Avec l’hibiscus vous améliorez votre circulation sanguine et soulagez la sensation de jambes lourdes.

Mais aussi les plantes qui facilitent les fonctions d'élimination de l'organisme comme Les queues de cerises, le bouleau, la marjolaine, le fenouil, le pissenlit, le thé vert, le sureau...

Ainsi nos organes dits émonctoires comme le foie et les reins éliminent plus facilement les impuretés et excès d’eau ou de liquide lymphatique responsables de la sensation de jambes lourdes.

Afin des vous y aider, vous pouvez consommer ces plantes via des compléments alimentaires naturels riches en plantes comme ceux d’Altheys : 

Nos compléments alimentaires qui contiennent de l'hibiscus

profitez de tous les bienfaits de nos compléments alimentaires contenant de l'hibiscus

La bonne assiette pour des jambes fines et légères

Pour éliminer l’eau en excès, il ne suffit pas de manger moins, il faut surtout faire des choix avisés. Au menu, de l’équilibre et de la variété, le moins possible de produits transformés et des aliments drainants et veinotoniques

1 Assurer ses besoins en viande, poisson fruits de mer et œufs

Ils sont nos meilleures sources de protéines complètes essentielles a un bon retour veineux. « Une baisse de la concentration des protéines dans le sang empêche une bonne réabsorption de l’eau des tissus interstitiels vers les capillaires sanguins » explique le docteur Toledano. Par ailleurs en permettant la production de collagène, elles consolident les cellules musculaires de la paroi veineuse et des muscles periveineux qui agissent au niveau des chevilles comme des bas de contention : le sang remonte et ne stagne plus dans le bas des jambes. L’idéal est de consommer 1g de protéine par kilo de poids corporel par jour, c’est-à-dire 60G pour une personne pesant 60 kilos.

Pour y parvenir, on prévoit 120G de viande maigre ou poisson au déjeuner et 100G ou 2 œufs au diner et 2 produits laitiers par jour. Végétarien ou fléxitarien on remplace par l’association de 2/3 légumineuses + 1/3 céréales.

2 Privilégier des produits bruts et non transformés

Les produits transformés industriels son souvent riches en sel (chlorure de sodium) qui retient l’eau dans les cellules, alerte le Dr Toledano. En renferment pour certains des agents de texture et des colorants qui cachent du sodium (E201 E211 E221 E323 E237 E250 E62 E282 E285 E301 E325 E339 E350 E364)

Par ailleurs certains additifs notamment des agents de texture parfois incomplètement digérés passent dans le sang puis dans le tissu interstitiel ou ils retiennent l’eau.

Choisir des aliments naturels permet de bénéficier d’apports nutritionnels plus importants (vitamines, minéraux, anti-oxydants essentiels au retour veineux et au drainage) d’équilibrer son assiette et de contrôler les quantités de sel et de sucre ajoutés.

« opter pour des céréales semi-complètes ou complètes, non raffinées est par ailleurs un excellent moyen d’augmenter les apports en fibres en cas de constipation qui entrave le retour veineux » ajoute le phlébologue.

3 Bien choisir les graisses

« Les graisses saturées surchargent le foie et alourdissent le sang, ce qui nuit au retour veineux, explique Caroline Gayet. Il est préférable de limiter les fritures, le beurre, les préparations pannées, les viandes grasses, le fromage, la charcuterie »

A contrario, les acides gras oméga 3 (huile de colza, huile de lin, poissons gras, noix) et oméga 9 (huile d’olive, avocat, noisette, amandes) constituent les membranes des cellules capillaires et en plus les oméga 3 fluidifient le sang. « La plupart de ces aliments contiennent en plus de la vitamine E anti-oxydante et cofacteur du collagène » note le Dr Toledano.

4 S'hydrater suffisamment et régulièrement

On ne retient pas l’eau par ce qu’on en boit trop au contraire, « réduire la consommation d’eau aggrave le problème car les reins fonctionnent moins bien et ne peuvent pas pallier cette situation, assure le Dr Toledano. Il est essentiel, pour mieux drainer l’organisme et éliminer de boire au minimum de 1,5 à 2 Litres par jour.

Pour être efficace, la prise de boisson doit être étalée sur la journée, quelques gorgées toutes les demi-heures. « Il ne faut pas trop boire à table car l’eau associée au sel des aliments est plus facilement retenue, dit Carline Gayet. Et on évite aussi le litre de tisane en soirée car le phénomène de rétention d’eau est accru en fin de journée » L’idéal est de boire de l’eau en privilégiant les moins salées du thé vert ou une infusion à base de plantes drainantes et veinotoniques.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre