Comment soulager des règles douloureuses ?

list Dans: Naturopathie Le: favorite Frappé: 496

Certaines femmes sont réglées tels des métronomes, sachant chaque moi quand vont débuter les lunes. Et ce même en l’absence de contraceptif hormonal. D’autres en revanche, connaissent des fluctuations de cycle menstruel qui perturbent parfois leur quotidien. Pour ces dernières, voici plusieurs pistes qui permettront d’améliorer la situation.

Le cycle féminin

 

Avant tout nous allons prendre le temps de voir comment se déroule ce cyle de la femme.

En effet beaucoup de femmes n’ont pas toujours les connaissances nécessaires pour bien aborder ces grandes variations physiologiques et hormonales qui ont des effets plus ou moins prononcés sur notre etat physique, mais aussi sur notre humeur, notre sommeil….

A chaque cycle, notre corps se met d’abord en condition de fabriquer un œuf apte a être fécondé, puis dans un second temps à lui offrir un nid douillet dans l’utérus. Se préparant à recevoir la vie en permanence, notre corps est donc le cadre d’un sacré processus, qui se répète de mois en mois.

 

La phase folliculaire, du premier jour des lunes à l’ovulation

 

Le premier jour du cycle correspond au premier jour des règles. C’est le début de la phase dite « folliculaire » durant laquelle les ovaires commencent à produire des follicules abritant des ovocytes, précurseur de l’ovule. Ces follicules se développent et grossissent. Mais pas tous… Au fur et à mesure, les plus faibles se décomposent et un seul finalement parvient totalement a maturité. Désormais l’ovulation est proche En effet, enfin a son terme, le follicule éclate, libérant un ovocyte qui va se nicher dans l’une des trompes et transformera en ovule lors d’une possible rencontre avec un spermatozoïde. Voici venu le temps d’une éventuelle fécondation…

 

2 La phase lutéale ou le temps de la nidification

 

Une fois passé l’ovulation, le corps amorce une nouvelle phase. Que l’ovule ait été ou non fécondé, il aménage en quelque sorte l’utérus en nid douillet. Là encore, sous l’effet des hormones. La LH (hormone lutéinisante) après avoir provoqué l’ovulation, transforme le follicule ayant donné l’ovocyte en corps jaune, lequel secrète la progestérone. Celle-ci est l’hormone spécialisée dans la gestation et a pour principal rôle d’augmenter la vascularisation et l’épaisseur de l’endomètre, tissus se situant sur la paroi utérine sur lequel va venir se nicher l’œuf si la femme est enceinte, dans le but d’offrir à l’éventuel fœtus un confort maximal. Accessoirement c’est aussi la progestérone qui est responsable de la montée de notre température corporelle. Mais si il n’y a pas eu de fécondation, il est nul besoin de nid. L’endomètre alors commence a se désagréger avant d’être évacué. C’est le début d’un nouveau cycle avec la survenue des règles !

 

De l’énergie avec les plantes adaptogènes

 

En plus de l’ortie, vous pouvez aussi avoir recours à une plante dite adaptogène . Ce type de végétal est caractérisé par deux grandes particularités. Premièrement il agit sur nos capacités d’adaptation au stress aussi bien physiologique (convalescence, fatigue généralisée….) que psychologique (anxiété, burn-out….) Deuxièmement il peut être pris dans la durée (au delà de vingt et un jours de cure)

On ressent généralement les effets des plantes adaptogènes après deux semaines, mais il est tout a fait possible, voire conseillé d’en ingérer durant au moins six semaines pour une efficacité durable. Il en existe plusieurs mais en voici deux très intéressant pour nous les femmes

 

L’éleuthérocoque : appelé aussi ginseng de Sibérie, il est employé en teinture ou en décoction de racines. Cette plante vous donnera force et vitalité et participera à rééquilibrer globalement votre corps et ses niveaux d’énergie. Elle est avant tout réputée en cas de stress et sera donc idéale après un surmenage par exemple.

 

L’ashwaganda est idéal en cas de fatigue intense ou pour retrouver un équilibre et de la vitalité. Vous pouvez la prendre en gélules, en décoction ou directement en poudre. Cette plante est déconseillée si vous êtes enceinte.

 

Agir pour réguler les cycles

 

Chaque femme est différente, il est tout à fait normal de pas avoir des cycles parfaitement réguliers. De même il y a nul besoin de s’inquiéter si ils ne durent pas exactement 28 jours. Pour certaines d’entre nous, cependant les lunes sont vraiment très déséquilibrées, avec des cycles qui changent considérablement tous les mois, de longues périodes sans règles et ensuite de longues périodes avec. Les remèdes qui suivent visent à atténuer de tels désagréments, parfois très inconfortables.

 

Quelques propositions de remèdes

 

L’infusion d’alchémille : en prendre 2 ou 3 tasses par jour durant tout le cycle ; Pour obtenir 1 tisane, compter1 cuillérée à café de feuilles séchées infusées à couvert durant 10 minutes dans une eau à 85°C.

Le macérât de bourgeons de framboisier : prendre 30 gouttes de bourgeons de framboisier à partir du 5eme jour des règles jusqu’à l’apparition des prochaines lunes. Ce traitement est efficace en cas de cycles irréguliers dus a un déséquilibre hormonal.

 

Les fruits du gattilier : manger chaque jour 1 à 2 cuillerée à café de fruits secs de gattilier broyés pendant tout le cycle. Le but est de favoriser un bon équilibre des hormones du cycle féminin a savoir les œstrogènes et la progestérone.

 

Juste après l’arrêt d’une contraception

 

Vous venez d’arrêter la pilule ou une autre contraception hormonale et vous souhaitez réguler de façon naturelle ? Voici un geste simple a adopter : une cure d’hydrolat de sauge sclarée par voie interne, durant quarante jours. Pour cela, il suffit de mélanger 1 cuillère à soupe d’hydrolat dans un litre d’eau chaude puis de boire tout au long de la journée à votre rythme.

Vous pouvez transvaser votre hydrolat dans un thermos afin de la garder bien chaude. L’eau chaude augmente l’efficacité du traitement contrairement à l’eau froide qui contracte les organes internes. Si vous la buvez froide, il n’y a pas de mal mais le traitement sera moins profitable.

 

Pourquoi la sauge ?

 

La sauge est l’une des plantes les plus efficaces contre les troubles féminins. Régulatrice hormonale elle est idéale à la suite de l’arrêt de la pilule ou autre contraception hormonale afin de réguler le cycle. Elle est  aussi recommandée pour les troubles menstruels et la ménopause.

 

 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre